Calendrier
août 2017
L M M J V S D
« Juil    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Recherche
Utilisateurs en ligne
Users: 4 Guests, 6 Bots
Derniers commentaires
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Votre soutien nous est indispensable

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (6 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Depuis 2009, nous nous battons avec plus ou moins de succès pour la promotion de la vie gynarchique.

Certaines Unions ont pu se concrétiser entre une Maitresse et un candidat esclave.

Nous avons besoin de votre soutien financier pour ne pas être obligés de fermer le site.

Nous demandons à tous les mâles inscrits sur ce site une participation libre (idéalement de l’ordre de 10€)  pour couvrir les frais annuels d’hébergement.

Nous vous communiquerons sous peu la manière de nous faire parvenir cette somme (Paypal)

Les esclaves  qui ne s’acquitteront de pas de cette obligation ne pourront plus accéder au site à compter du 1er Janvier 2017.

Si nous ne recevons pas de quoi régler les frais, le site sera fermé courant Janvier 2017.

 

Cette somme n’est pas très importante et ne devrait pas poser de problèmes à des esclaves réellement motivés.

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, average: 4,22 out of 5)
Loading...

le salon

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (9 votes, average: 4,22 out of 5)
Loading...
Le salon est le lieu où l’on reçoit : ce peut être la famille, les amis, les connaissances. Il doit être dépourvu d’accessoires sm pour ne pas dévoiler à tout un chacun le mode de vie choisi par le couple gynarchique.

Il peut également servir aux Maîtresses invitées si elles sont peu nombreuses. En ce cas, l’esclave veillera que tout soit bien en ordre aprés leur départ et qu’aucun accessoire ne soit oublié.

Ce doit être un lieu convivial qui ressemble à la personnalité de la Maîtresse.

Republished by Blog Post Promoter

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (18 votes, average: 4,94 out of 5)
Loading...

Fétichisme

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (18 votes, average: 4,94 out of 5)
Loading...Nombre de Maîtresses ou d’esclaves ont le culte de certains objets…Les imaginer, les voir, les porter, les vénèrer procurent une excitation toute particuliére.

Il existe tant d’objets de “culte” que nous ne pourrons vous les décrire tous.

Le plus courant est la chaussure, la botte. Les admirateurs des talons, chez les soumis comme les non soumis,  se taillent la part belle dans le rayon du fétichisme.

aa9 La Maîtresse qui adore qu’on vénère ses pieds aura soin d’avoir toute une collection d’escarpins, de bottines, de bottes et de cuissardes. Elle en confiera le nettoyage à son esclave qui y apportera une attention toute particuliére. Ces objets de “culte” devront être renouvellés pour apporter un interêt nouveau dans l’admiration que vous porte votre esclave.

L’esclave fétichiste des talons passera de longs moments à vos pieds pour les flatter, les baiser, les lécher…Faites de cette admiration un rituel, accordez lui ce plaisir. Puisque il adore les escarpins, ordonnez lui de vous en offrir et de les choisir, cela provoquera encore plus de désir et il vous en sera trés reconnaissant.

Mettez ces objets en valeur, accordez leur une place particuliére dans la piéce que vous avez réservée au dressage. Evoquez, dans vos piéces à vivre, l’objet de votre ou de son admiration. Ce peut être un tableau où trône une rutilante paire d’escarpins noirs par exemple.

Bien d’autres objets font l’admiration des dominants et des soumis. Ce peut être également des manteaux de fourrure, des tenues de cuir, etc…

Faites nous part de vos objets de “culte”, ce qu’ils vous évoquent et les raisons qui vous améne à les adorer…

Republished by Blog Post Promoter

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (31 votes, average: 4,81 out of 5)
Loading...

Faire vivre son esclave en cage

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (31 votes, average: 4,81 out of 5)
Loading...
cage oiseauUn esclave est faconné pour servir sa Maitresse, sa vie a été complètement réorientée dans cet esprit par le dressage et la discipline.

Afin de ne pas devenir Esclave de l’Esclave, la Maitresse doit faire attention à ne pas se laisser accaparer par sa direction.
Elle a intéret à se ménager des espaces de temps sans esclave dans ses jambes.

La solution la plus simple consiste à enfermer l’esclave en cage, afin de l’avoir toujours disponible quand le besoin s’en fait sentir et prêt à servir.

En dehors des periodes de service et d’activité externe, l’esclave peut être ” rangé ” en cage.

Suivant la taille de la cage il pourra :
– soit ne pas pouvoir bouger
– soit pouvoir y dormir
– soit si elle est de grande taille y vivre (Il est possible aussi d’aménager pour l’esclave un réduit avec une porte à barreau.)
Dans ce dernier cas, il faut apporter à l’esclave un minimum de commodités :
– de quoi faire ses excréments
– de quoi boire
– un endroit pour dormir, avec une couverture.

La cage peut être dorée aménagée avec luxe et gout ( cuirs, velours, dorrure ) ou au contraire trés spartiate paille, sceau d’eau, …Elle peut être installée dans la chambre à coucher de la Maitresse, ou au contraire dans les sous sols loin de la vue de la Maitresse.

L’esclave doit y être enfermé sans qu’il ne puisse pas par lui meme en sortir.

La Maitresse doit avant penser à son plaisir propre: souhaite t elle conserver son esclave dans un écrin comme un bijou ou bien au contraire le traiter comme du bétail. C’est une question de gout ! mais aussi de place

Installer une cage prends de la place, suivant la place dont vous disposer la cage sera plus ou moins grande.
Pour y laisser sur de longue période votre esclave il est nécessaire d’avoir un minimum de surface 2m2 semble souhaitable
pour une cellule optez pour une superficie plus grande 4m2 minimum et si possible avec une porte à barreau afin de ne pas créer un confinement trop important.

bordure-cage

Cette cage peut être fabriquée par un bon bricoleur, des panneaux de contreplaqué, quelques barreaux, un matelas de mousse. Il faut environ 2 heures un peu de matériel.
Il est possible de tapisser les parois d’un beau tissu en velour rouge par exemple
Vous pouvez en faire un bel écrin pour y ranger votre bien le plus précieux !

 

 

 

Que pensez vous de la vie en cage pour un esclave ?

View Results

Loading ... Loading ...

La cage de nuit

L’esclave dispose ici d’une cage de nuit dans la chambre de sa Maitresse. Il est laissé entièrement nu pour la nuit, un matelas de mousse lui procure un peu de confort.

Les barreaux offrent une bonne visibilité pour la Maitresse, la Maitresse peut inspecter son esclave facilement,  il est possible de mettre un tissu sur la cage pour la masquer aux regards, ou mettre des portes qui permettent d’enfermer l’esclave complètement.

th15th14

Republished by Blog Post Promoter

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (35 votes, average: 4,89 out of 5)
Loading...

scene de la vie gynarchique

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (35 votes, average: 4,89 out of 5)
Loading...
Le quotidien de la vie gynarchique est l’esclavage permanent du mâle :
– vaiselle,
– ménage,
– service,
– taches diverses,
– courses,

il ne dispose d’aucun loisir, d’aucun instant à lui, il est esclave en permanence corps et ame à tout instant il doit obéissance et docilité à sa Maitresse
Même les actions qui sont propres à l’entretien de son corps comme manger, dormir, pisser sont soumises à la volonté de sa Maitresse

Republished by Blog Post Promoter

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (39 votes, average: 4,79 out of 5)
Loading...

Le lit de Maîtresse

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (39 votes, average: 4,79 out of 5)
Loading...
Une Maîtresse digne de ce nom doit avoir un lit spécial.

Il sera choisi de grande taille car la Maîtresse souhaite peut être avoir plusieurs esclaves à la fois dans son lit.

Il doit être confortable et pratique de maniére à pouvoir y installer des attaches à chaque coin. L’idéal serait de pouvoir plaçer une cage en dessous, pas haute, mais assez pour que l’esclave puisse y tenir allongé. En ce cas, il faut prévoir quelques marches pour accéder au lit.

Il doit trôner dans la piéce, il peut être d’un design contemporain ou au contraire, un lit à baldaquin acceuillant sa reine.

Imaginez la tête de lit noire et sculptée, les montants également noirs et un dessus de lit en soie rouge vif. Quel lit royal pour votre Reine !

Republished by Blog Post Promoter

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (16 votes, average: 4,69 out of 5)
Loading...

Idées punitions

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (16 votes, average: 4,69 out of 5)
Loading...
Punir un esclave nécessite d’avoir une imagination fertile car c’est une bonne chose que la punition soit en rapport avec la faute commise:
– l’esclave doit se tenir dans un coin pendant une péiode donnée jusqu’à ce que la
Dominante l’autorise à quitter le coin.
– l’esclave n’est pas autorisé à servir
– l’esclave n’est pas autorisé à appeler la Dominante par son nom préféré
– l’esclave n’est pas autorisé à porter son collier
– l’esclave n’a pas l’autorisation de s’asseoir
– l’esclave ne doit pas dormir dans la même chambre que la Dominante
– l’esclave ne peut dormir dans un lit
– l’esclave n’est pas autorisé à parler
– l’esclave n’est pas autorisé à regarder la Dominante dans les yeux
– l’esclave n’a pas le droit de manger avec la Dominante
– l’esclave n’a pas le droit d’être nu
– l’esclave est envoyé dans sa chambre
– l’esclave doit rester assis sur le lit dans le noir sans avoir le droit de quitter le lit,
ni s’endormir
– On peut placer un baillon sur la bouche du soumis
– l’esclave n’est pas autorisé à fumer (si c’est un fumeur)
– l’esclave ne peut pas regarder la télévision
– l’esclave n’a pas le droit d’utiliser son ordinateur
– l’esclave doit expliquer aux invités sa transgression et la punition qu’il subit
– l’esclave doit appeler une Dominante qu’il respecte lui expliquer sa faute et lui
demander quelle punition il doit subir
– l’esclave doit manger son repas dans un bol à terre
– l’esclave doit porter des bas de rétention, ou un vieux slip en coton
– l’esclave doit compter les grains de riz dans un bol à voix haute
– l’esclave n’est pas autorisé à se raser
– l’esclave porte autour du cou un réveil (efficace contre le retard)

· Des taches déplaisantes
Nettoyer les fenetres, laver le sol avec une brosse à dents, laver la voiture de fond en
comble. La Dominante peut établir une liste de taches pour établir une rotation. Ces
taches étant une punition elles ne doivent pas inclure celles normalement assignées normalement au soumis. Il est important de distinguer les taches normales des taches de punition, ou l’esclave les vivra toutes comme des punitions.

· Dormir sur le sol (ou ailleurs qu’au lieu de sommeil habituel)
Cette punition peut etre efficace pour un soumis qui redevient trop « normal » dans ses manières, à cause du conditionnement social, cette punition lui rappelle sa position face à la Dominante.

· Se tenir au coin
Un vieux standard. Cela laisse le temps au soumis de penser à sa faute. De quelques minutes à une heure, ou plus. La Dominante peut essayer cette punition sur elle-meme pour appréhender la durée en question.

· Un nombre de coups déterminés d’un accessoire de punition
Si vous l’utilisez comme punition, il faudra différencier la punition du jeu. Différenciez les accessoires de punition, et les accessoires de jeux. Lorsqu’il s’agit d’une punition, pas d’échauffement, soyez plus rapide dans la durée, et plus forte dans les coups. Toujours plus de trois coups. Ayez toujours la meme fermeté, ne vous laissez pas emporter par la colère.

· Écrire un texte d’une longueur donnée
Cette punition est pratique lorsque la Dominante veut que l’esclave pense, ou procède des recherches sur un sujet. Utilisez la de manière intermittente, le fait d’écrire ne doit pas avoir une connotation négative.

· S’agenouiller sur une surface dure
Punition très classique, elle combine le fait de laisser le temps au soumis de penser à sa faute avec un inconfort physique relatif. Si vous voulez dépasser 20 minutes, faites faire une pause de 5 minutes toutes les 20 minutes. Sinon cela pourrait occasionner des
douleurs intenses. Certains soumis ne peuvent pas atteindre les 20 minutes, en fonction de leurs capacités physiques. Faites un cycle de 10 minutes à genoux, 5 minutes de pause.

· S’agenouiller sur du riz non cuit ou des pois chiches.
Déposez une poignée de riz cru sur le sol. Lorsque la punition est terminée, faites ramasser à l’esclave le riz. Le riz peut marquer la peau. Observez les memes durées que dans un agenouillement classique.

· Restrictions de nouriture
Gardez votre sens commun dans ce genre de punition. Aller au lit sans diner ne causera aucun dommage majeur, mais attention aux obligations médicales. Refusez plutot au soumis toute friandise, ou plat préféré pendant un délai donné.

· Restriction d’ordinateur, de télévision……..
La restriction des accès à des choses récréatives peut etre pratique pour renforcer des motivations. La restriction peut etre totale, aucun accès, ou limitée dans le temps. On peut imaginer un large choix d’options dans cette catégorie.

· La douche froide
Une douche froide brève sera une punition qui va faire impression. Attention utilisée comme une punition n’oubliez pas que la température de l’eau est variable selon la saison, petite différence de degrés grande différence dans la sévérité de la punition, il faut définir ce qui est court, moins de 5 minutes est un temps généralement sans danger, mais 30 secondes peuvent suffire à attirer l’attention. Essayez -le avant d’utiliser ce type de punition.

· Renvoyer l’esclave dans une chambre
Cette punition parle d’elle meme, cela donne le temps de se calmer, et de réfléchir, un bon choix lorsque la Dominante veut éviter une situation conflictuelle.

· Rester à la maison
Ce peut etre une punition efficace, avec peu de stress. Ce sont les facteurs externes qui déterminent la rigueur de la punition. Cela dépend de la vie du soumis à ce moment. Le punir ainsi alors qu’il a prévu de sortir pour un concert, et qu’il a acheté les billets est plus significatif, que lorsque rien n’est prévu.

· Restrictions de parole
Cela peut appeler de demander à l’esclave de parler à la troisième personne, jusqu’à ne
pas parler du tout pendant une période donnée. Lorsqu’il s ’agit d’une punition, munissez l’esclave d’un bloc et d’un crayon pour qu’il puisse éventuellement communiquer des informations nécessaires. Le faire parler à la troisième personne va permettre de faire prendre conscience au soumis de ne pas avoir un comportement centré sur soi-meme.
Bien souvent ils ne prennent pas conscience du nombre de fois ou ils font référence à leurs propres opinions ou désirs à la première personne dans la conversation courante.

· Excuses publiques
S’excuser en public incite à l ’humilité, mais la Dominante doit prendre en consideration la reaction de ceux qui vont entendre l’excuse.

· Lecture
Une bonne lecture peut etre une punition efficace. Elle va tourner autour de ce qui était spécifiquement incorrect dans le comportement du soumis, et pourquoi c’était incorrect. Elle peut aussi concerner ce que l’esclave aurait du faire dans ces circonstances et pourquoi. On peut ajouter une position spécifique (comme l’agenouillement), mais rappelez-vous des limites de temps liées aux conséquences physiques.

· La colère de la Dominante
La simple fait que la Dominante soit en colère a une valeur de punition pour l’esclave. Cependant beaucoup de soumis le vivent comme un manque de soin de la Dominante vis a vis d’eux. Cela peut faire un cauchemar d’ un problème, la Dominante doit toujours avoir cela en tête.

Vous avez sûrement beaucoup d’imagination concernant les punitions  alors faites nous les partager et faites nous vos propositions.

Republished by Blog Post Promoter

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (43 votes, average: 4,77 out of 5)
Loading...

la cage

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (43 votes, average: 4,77 out of 5)
Loading...

En devenant un esclave, le mâle cède sa liberté à sa Maitresse. Celle ci décide alors de tout, de sa liberté de mouvement, de des gestes…

La mise en cage est un élément important de réduction de la liberté de mouvement de l’esclave, qui y est enfermé selon l’unique désir de sa Maitresse, pour une heure, pour des heures, voir des jours.

Il est dans ces moments complètement tributaire de celle ci, il ne peut quasiment rien faire sauf de rester à l’entière disposition de sa Maitresse.

La cage peut être un lieu de vie, comme sur la photo, ou une punition dans tous les cas elle est l’expression de la propriété de la Maitresse sur le corps de l’esclave, voir de son âme.

L’enfermement fait partie de ce qu’un esclave attend, cela va satisfaire au début ses envies ses besoins mais au bout d’un certain temps il ressentira le besoin de sortir, c’est à ce moment que la cage devient psychologiquement interréssante, car elle agira contre sa volonté.

La cage pourra devenir un refuge pour l’esclave, si vous vous montrez trés esclavagiste, c’est à dire que l’esclave est mis au travail de manière intense, la cage deviendra pour l’esclave synonyme de repos de récupération

Cage punitive
Cage d’attente
Cage de repos

A chacun et chacune sa cage et son utilisation

Republished by Blog Post Promoter

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (70 votes, average: 4,87 out of 5)
Loading...

La première rencontre

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (70 votes, average: 4,87 out of 5)
Loading...

Il est facile de réduire les risques lors d’une première rencontre mais hélas pas de les réduire à zéro, car ces pratiques ne sont pas exemptes de danger.
On doit s’entourer de certaines garanties qui permettent à la fois d’assurer un maximum de sécurité, et d’aller plus loin et plus intensément dans les jeux pour ceux qui le désirent.

Ces principes sont simples
N’oubliez jamais que la personne avec laquelle vous conversez, quel que soit le temps que vous avez passé à communiquer, est un étranger.
Et une rencontre est toujours un moment délicat, que ce soit pour la dominante ou l’esclave.

1 – Exigez des références
Les bonnes Dominantes sont rares et leur notoriété s’étend rapidement, alors que celles qui font n’importe quoi à n’importe le crie rarement sur les toits.
A t’elle eu déjà un esclave permanent ?
En a t ‘elle un ou plusieurs actuellement?

2 – Définissez les limites de chacun.
La communication doit être très ouverte, très honnête. A la première contradiction, à la première hésitation, renoncez! Il y aura d’autres contradictions et la confiance ne pourra pas s’établir.

Il y a plusieurs sortes de limites. Les infranchissables et celles que vous pourriez peut-être franchir dans une relation poussée. Citez-les toutes.

3 – Cadrez la première rencontre.
N’hésitez pas à dire ce que vous souhaitez expérimenter pendant cette première rencontre. Cela indisposera peut être la Dominante qui y verra peut être de l’insoumission potentielle, mais cela aura le mérite de bien définir vos attentes.

Ce n’est pas parce que vous êtes du coté “Esclave” que vous devez tout accepter, certaines pratiques peuvent vous demander d’avoir beaucoup d’intimité avec votre Maitresse pour pouvoir être acceptées de votre part ( par exemple cunnilingus, relations homoxsexuelles imposées…)
Vous aurez toute votre vie d’esclave, pour expérimenter découvrir d’autres pratiques avec votre partenaire. Ce n’est que la première rencontre… Pensez qu’une fois la relation d’esclavage établie, c’est elle qui dirigera, vous aurez à obéir,…
Si elle n’est pas en mesure de respecter ce cadre, ne vous attendez pas au respect du contrat d’esclavage.

Coté Maitresse, cadrez bien les limites de la rencontre par exemple pas de sexe, pas de Hard,…

Précisez bien toutes les conditions de cette rencontre:
Comment se fera le premier contact? Bar, restaurant,…
Où aura lieu la rencontre ? Hotel, chez elle, chez vous?
Qui sera présent ? Elle seule, un soumis, un maitre?
Quel sera le rôle des participants s’il y en a ?
Y’aura t-il des relations sexuelles ? bisexuelles ? orales, vaginales, anales ? Protégées ?
Quelles pratiques seront à l’ordre du jour ?
Combien de temps durera la rencontre ? une heure, un WE,…
Quel sera le ou les mots de sécurité ?

Faites bien attention, votre univers d’esclavage n’est pas forcément celui de votre partenaire.

4 – Prévenez-la d’éventuels problèmes médicaux. Donnez le maximum d’informations afin de mettre toutes les chances de votre côté afin que la rencontre se déroule du mieux possible.
Soyez attentif aux respects de vos contraintes médicales, car c’est elle qui aura en charge votre santé une fois que vous aurez franchi le pas, vous serez sa propriété, sa possession.

5 – Informez-la de vos expériences passées, les positives ainsi que les négatives.
Qu’elle sache ce qui pose problème ou vous donne satisfaction. Ce sera à elle de mettre les atouts en commun afin que chacun de vous en tiriez plaisir.
Ne négligez pas les détails, ils sont extrêmement importants.

6 – Demandez-lui ses coordonnées exactes et VERIFIEZ-les.

Un numéro de portable est très insuffisant et trop anonyme. Gardez en mémoire qu’un esclave va rencontrer une personne ayant des tendances sadiques et qui peuvent être trés affirmée.
Vous pouvez tomber dans un traquenard, vous pensez rencontrer une Maitresse et vous tombez sur des voyous

Coté Maitresse, elle peut avoir affaire à un esclave dont l’équilibre est incertain. N’oublions pas qu’une Maîtresse est aussi une femme et peut avoir affaire à des détraqués. La femme n’a pas la forçe physique d’un homme. La premiére rencontre peut être dangereuse. Exigez de connaître les noms et adresse de votre inerlocuteur. Son numéro de téléphone également.

7 – La première rencontre doit se dérouler de préférence dans un lieu public, tel qu’un café ou un restaurant, n’acceptez jamais de rencontrer un(e) inconnu(e) directement dans une chambre d’hotel ou chez lui.

Après quelques rencontres de tests, si vous décidez de passer à une relation plus intense avec un “dressage initial” où vous serez coupé du monde extérieur
mettez en place un ‘appel de sécurité’. Prévenez votre Dominante qu’une personne vous téléphonera à telle heure et que vous devrez répondre. Idem pour la Maîtresse.
Instaurez un mot de code avec cette personne. Un mot anodin que vous aurez choisi à l’avance signifiera ‘sors-moi de cette merde’.
Si cela tourne mal, la personne pourra vous venir en aide.

Et enfin, gardez en mémoire que le risque zéro n’existe pas !

N’oubliez pas que les prédatrices et prédateurs existent et qu’ils chassent parmi les novices et les personnes expérimentées également. Nul n’est à l’abri.

Republished by Blog Post Promoter

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (38 votes, average: 4,84 out of 5)
Loading...

la chambre de Maîtresse

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (38 votes, average: 4,84 out of 5)
Loading...

La chambre de Maîtresse est une des piéces principales de la maison. C’est aussi une des plus spacieuses et luxueuses.

L’esclave qui est autorisé d’y pénétrer devra le faire avec encore plus de précautions que dans les autres piéces.

S’il a reçu l’honneur suprême de partager la couche de sa Maîtresse, il devra marquer l’invitation avec encore plus de dévotion et de vénération qu’à l’habitude.

Le lit est imposant, majestueux. Le must serait d’avoir une cage sous ce meuble afin d’y ranger l’esclave pour la nuit. Ainsi, il est sous la surveillance permanente de la Maîtresse et elle peut l’avoir sous la main trés rapidement.

Republished by Blog Post Promoter

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (20 votes, average: 4,75 out of 5)
Loading...

Le dressing de Maîtresse

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (20 votes, average: 4,75 out of 5)
Loading...
dressing4Pour vivre le mode de vie que nous avons choisis, il faut avoir un lieu d’habitation assez vaste car certaines piéces doivent être réservées au seul usage du dressage…

Et pour une bonne organisation et un bon fonctionnement de la vie courante, la Maîtresse doit avoir un dressing digne de ce nom. Nous avons déja parlé des tenues de la Maîtresse et de ces chaussures. Il est évident que le nombre de ces tenues peut être conséquant.

Le dressing doit se composer en plusieurs parties, les tenues de ville, les tenues de sortie, les tenues de domination et de soirées privées, la lingerie intime, les tenues pour la nuit.

Il faut prévoir également le rangement des chaussures et bottes sans oublier les bijoux et les accessoires.

Il faut également prévoir un pouf pour que la Maîtresse puisse s’asseoir pendant que son esclave lui enfile ses bottes par exemple.

Un espace doit être réservé pour le linge de chambre.

Pour ce qui est du linge de maison, la partie réservée au bain se trouvera dans la salle de bain et l’autre dans la cuisine. Chaque chose à sa plaçe.

L’esclave veillera que le dressing soit toujours bien rangé sinon il encourt la punition.

L’esclave, quant à lui, aura un rangement à part pour ces tenues de travail et sorties et également, ses tenues féminines.

Republished by Blog Post Promoter

Utilisateurs en ligne
Users: 4 Guests, 6 Bots
Votre profil

UNION-SM

Pour accéder à ce site, vous déclarer être majeur et êtes à la recherche de votre conjoint dans un esprit gynarchique dans le but d'une vie commune. Vous devez impérativement compléter votre profil, tout profil non renseigné sera supprimé